Adoptions Chats Refuges et Associations

Adoptions Chats Refuges et Associations

2016


Lettre Ouverte

2.gif                                                                                                                                         Toulon le 23 mai 2016

Bonjour Chers Amis des chats,

                                                                                                                                            

Je suis Bénévole au refuge de Lagoubran depuis 2008, date à laquelle j’ai créé un blog pour venir en aide à la protection animale.

Par cette lettre ouverte, je tiens à porter à votre connaissance quelques informations sur la situation du Refuge et témoigner ainsi des difficultés de celui-ci, à faire face.

  • Aux factures vétérinaires qui ne cessent de s’accroître dans un contexte situationnel d’une nature inhabituelle pour un refuge comme le nôtre mais qui tend malheureusement à se généraliser et, in fine, à faire littéralement « exploser » le budget vétérinaire qui ne cesse d’augmenter.

            En effet, au-delà des missions de l’association A.T.A.C auprès de tous les chats accueillis dans sa structure après un abandon ou un sauvetage, le refuge est  actuellement « étouffé » par des cas de chats qui n’auraient jamais dû passer par le Refuge et dont la prise en charge thérapeutique, bien qu’évidente à nos yeux, participe de beaucoup à accroitre le gouffre des dépenses financières et, le cas échéant, interdirait de pourvoir à toute situation sanitaire impromptue faute de moyens ! Pour justifier de cette situation préoccupante, en voici quelques récents exemples parmi tant d’autres.

 

  • l’aventure de MAX, petit chat âgé de sept ans, déposé à la porte d’un dispensaire de notre commune et dont le personnel, semble-t-il, n’a pas jugé opportun, de vérifier l’état de santé loin d’imaginer un éventuel lien de causalité entre celui-ci et le motif de son abandon. Accueilli au refuge, la pathologie dont il était atteint a poursuivi son ouvrage destructeur et ce n’est que plusieurs jours d’hospitalisation après que le diagnostic de paralysie du nerf sympathique est tombé emportant avec lui cet adorable minou… (Tatoué, qui s’appelait initialement OGGY, et dont la propriétaire a soudainement changé d’adresse et de téléphone depuis !).
  • De même, la triste histoire de cette petite chatte tigrée signalée au téléphone par une dame qui, selon ses dires, a fait appel à nous en dernier recours après avoir sollicité les pompiers, les services municipaux ainsi que S.O.S. vétérinaires (et n’ayant obtenu de chacun d’entre-eux qu’une fin de non-recevoir !). Aucune association de chats libres n’étant présente sur site, deux membres du refuge se sont rapidement déplacés pour porter secours à l’animal en grande détresse et lui proposer immédiatement une consultation vétérinaire. Nous apprendrons par la suite que la chatte, habituée à se promener sur les toits, a chuté et a lentement agonisé pendant huit longues heures avant la survenue de ces membres.

Cette intervention aboutira malheureusement à l’euthanasie du chat grièvement blessé à la tête (hématome extradural) pour faire cesser les souffrances débutées depuis le matin de ce pauvre animal gisant à même le sol dans un état d’extrême urgence sans que quiconque ne daigne lui venir en aide… Mais cela génère un coût pour l’Association et participe également à expliquer le montant quasi-exponentiel des dettes vétérinaires.

 

  • Situation dramatique pour MURPHY amené au refuge par une automobiliste compatissante qui l’a trouvé moribond sur le bord de la route certainement percuté au préalable par un véhicule et dont le diagnostic vétérinaire a été sans appel : lésions internes des oreilles et compression du nerf auditif. Le coût financier des soins prodigués a été entièrement dévolu à la charge du refuge grevant lourdement, une fois de plus, l’enveloppe de notre budget ! 
  • Triste destin également que celui de MAYA déposée au Refuge par deux personnes ne pouvant subvenir aux frais vétérinaires que son état de santé exigeait expressément… Ayant consulté le dispensaire S.P.A. de Toulon, ceux-ci n’ont eu d’autres ressources pour permettre les soins de leur animal en situation d’urgence vitale de se décharger sur le Refuge pour en assurer l’accès. Accueillie en état pré mortem à la clinique vétérinaire où nous l’avons de suite menée, elle y a été hospitalisée pendant une semaine pour des vomissements incessants et une hypocalcémie.

Rentrée au refuge, un important épisode fiévreux nous a contraints à retourner prendre rapidement l’avis du vétérinaire qui a ainsi peaufiné son diagnostic : la minette avait ingéré des fils de tapis à son domicile et ce n’est pas moins de vingt et une incisions sur l’intestin de la chatte qui ont été nécessaires pour éliminer ces fibres textiles de son organisme au cours d’une longue intervention chirurgicale. Prise en charge financière totale des soins par le refuge, participation  des propriétaires : 0 euro !          

 

Il est utile aussi de mettre au clair l’aspect financier du mode de fonctionnement de l’Association.

 Aujourd’hui, et malgré le soutien sans faille de la municipalité de Toulon et de la communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée auxquelles nous sommes infiniment reconnaissants, l’incertitude demeure quant l’éventualité d’une contribution de la part du Conseil Général du Var… et, avec elle, la possibilité de pourvoir aux dépenses élémentaires de l’ordinaire du refuge.

En effet, ces subventions sont intégralement utilisées pour acquitter les charges sociales, salariales et patronales, les factures d’eau, d’électricité, de gaz… et régler mensuellement les payes de nos salariées. Au titre de l’association loi 1901 à but non lucratif l’Association est tenue de verser le salaire des personnes qu’elle emploie (sans que cela ne remette en cause le caractère désintéressé la gestion évidemment). Je vous laisse alors imaginer l’anxiété relativement à l’obtention (ou pas) de cette rentrée d’argent !

Et ce qui permet de donner à manger, de soigner, de vacciner et stériliser, de garantir à minima le quotidien des chats accueillis, ce sont exclusivement les dons et les adhésions des membres de L’Association… Vous comprendrez aisément que lorsque ces bienfaiteurs détournent, un tant soit peu, leur initiative charitable, c’est autant d’inquiétude pour envisager le lendemain à Lagoubran, c’est l’épée de Damoclès au-dessus de chaque tête de tous les adorables minous venus trouver Refuge auprès de nous !

Toutes ces douloureuses situations m’amènent à espérer vivement coopération de votre part afin de permettre à l’Association de continuer à financer ces opérations de soins engagées auprès des chats accueillis en catastrophe, mais aussi de poursuivre sa mission auprès de tous les autres dans le souci de leur bien-être et du respect que nous leur devons.

UN GRAND MERCI A VOUS TOUS

 

Christiane PERINAUD

Bénévole A.T.A.C

 

A.T.A.C est un organisme d’intérêts général, vous bénéficiez d’une déduction de 66% pour votre participation.

(Pour 100 euros le coût réel de votre don vous reviendra à 34 euros)

Si vous désirez un reçu fiscal, il suffit de le signaler en faisant votre don.

Pour 15 euros, vous pouvez adhérer et payer en ligne ou par courrier à l'ordre d'A.T.A.C.

BULLETIN D’ADHESION

Ouhttps://static.blog4ever.com/2008/08/231307/FAIRE-UN-DON.gif

En mentionnant l'ors de votre paiement PAYPAL, (Don, Adhésion ou Adhésion et Don).

 

A.T.A.C.

REFUGE DES CHATS DE LAGOUBRAN

 83200 TOULON – Tél 04.94.62.16.36

Mail : refugeatac@sfr.fr

N° SIRET : 477 670 921 0014 APE : 913 E

 

 

 

 


13/05/2016
2 Poster un commentaire